Le produit L'entreprise Actualités FAQ Contact Espace Pro
Changer de langue
English

Noratest®
est un outil innovant
pour diagnostiquer la maladie d’Alzheimer à partir d’une simple prise de sang.

1. Être à l'écoute des symptômes qui alertent

Trouble de la mémoire, du langage, de l’orientation ou de l’humeur… La maladie d’Alzheimer ne s’exprime pas de la même façon pour chacun. Si vous avez un doute ou si vous éprouvez des premiers symptômes qui pourraient s’apparenter à une maladie neurodégénérative, parlez-en à votre médecin.

2. En parler avec son médecin

Pour orienter son diagnostic, votre médecin réalisera avec vous une première évaluation cognitive grâce à un test, le Mini-Mental State Examination (MMSE). S’il le juge nécessaire, il pourra vous prescrire Noratest®, une simple prise de sang qui vous permettra d’obtenir une évaluation rapide et fiable de votre santé cognitive.

3. Faire le test en laboratoire

Prenez connaissance de nos recommandations de prélèvement sanguin. Rendez-vous, ensuite, dans un laboratoire de biologie médicale avec votre prescription. A réception de vos résultats, consultez votre médecin pour leur interprétation.

Vous êtes médecin et souhaitez en savoir plus sur Noratest® ?

Accédez à votre espace professionnel, aux recommandations d'utilisation du Noratest® et à toute la documentation scientifique.

form

Un diagnostic long et complexe

Le diagnostic de la maladie d’Alzheimer combine aujourd’hui un ensemble d’examens cliniques et paracliniques (imagerie médicale, ponction lombaire) qui rendent le parcours patient complexe, long et coûteux. Pour le patient, cela implique de multiples consultations et une attente parfois jusqu’à 6 mois pour obtenir une réponse diagnostique.

tubes

Noratest®, un éclairage simple et rapide

Avec Noratest®, nous permettons à chacun de nos patients et à tous les médecins, partout sur le territoire, de bénéficier d’un outil diagnostique simple, clair et efficace. Noratest® permet au médecin d’obtenir un éclairage quand celui-ci suspecte le début d’une maladie d’Alzheimer face à un patient qui présente des troubles cognitifs caractérisés.

elderly-woman

Savoir pour mieux prévoir

La maladie d’Alzheimer fait peur, elle est souvent mal connue. Pourtant, c’est une maladie avec laquelle on vit ! Les malades cohabitent de longues années avec la maladie avant d’entrer dans la dépendance. Et ce que l’on sait aujourd’hui c’est qu’une prise en charge adaptée et personnalisée, dès les premiers symptômes, est la meilleure façon de ralentir l’évolution de la maladie.

tablet

Data for good

Nous croyons que les technologies « big data » peuvent servir l’intérêt général et contribuer à un impact sociétal positif. Noratest® repose sur le dosage de neuromédiateurs sanguins interprété par un algorithme puissant. En mettant la data au service de la vie et en ouvrant le diagnostic au plus grand nombre, nous contribuons à notre niveau à faire avancer la recherche sur la maladie d’Alzheimer.

Un dispositif médical de diagnostic in vitro marqué CE

Noratest® est un logiciel de dispositif médical de diagnostic in vitro qui, à partir des résultats de dosage des concentrations plasmatiques de trois catécholamines (adrénaline, noradrénaline, dopamine), et de paramètres cliniques et démographiques, calcule un score diagnostique de la maladie d’Alzheimer. Le calcul est exécuté par un algorithme, basé sur un modèle mathématique, développé par l’entreprise.

Ce que nous observons…

Le Locus Cœruleus (LC) est une région du cerveau qui serait impactée de manière précoce au cours de la maladie d’Alzheimer.1–3 Cette région comprend la plupart des neurones noradrénergiques du cerveau qui projettent leurs prolongements vers de nombreuses régions cérébrales impliquées, notamment, dans les phénomènes de mémorisation et d’orientation spatiale.4 Il a été montré que la densité de ces neurones diminuait progressivement au cours de la maladie, et ce dès un stade précoce.5 Aujourd’hui, l’hypothèse émergente est que la maladie d’Alzheimer est en fait précédée d’une suractivation de la zone du LC avant même les premiers symptômes visibles de la maladie.6

  1. Olivieri, P. et al. Ann Clin Transl Neurol 6, 1345–1351 (2019).
  2. Theofilas, P. et al. Alzheimers Dement 13, 236–246 (2017).
  3. Ghosh, A. et al. Alzheimer’s Research & Therapy 11, 59 (2019).
  4. Satoh, A. & Iijima, K. M. Brain Res. 1702, 17–28 (2019).
  5. Kelly, S. C. et al. Acta Neuropathol Commun 5, 8 (2017).
  6. Ross, J. A. et al. Prog. Neuropsychopharmacol. Biol. Psychiatry 85, 136–151 (2018).

Pourquoi nous dosons les catécholamines plasmatiques dans le cadre du diagnostic de la maladie d’Alzheimer

La suractivation des récepteurs à la noradrénaline au niveau du cortex favoriserait la formation de plaques amyloïdes dans cette région.7 La perte des neurones corticaux due aux phénomènes inflammatoires aurait pour conséquence l’absence de stimulation du LC par les neurones corticaux suivie de la dégénérescence des neurones noradrénergiques et la perte des connexions cœruleo-corticales.

Ce phénomène expliquerait la diminution de la concentration en noradrénaline observée post-mortem dans le cortex des patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Une corrélation entre le score MMSE des patients Alzheimer et la concentration en noradrénaline dans une région corticale du cerveau a déjà été observée.8–10 Dans le Liquide Céphalo Rachidien (LCR), il a également été observé une dérégulation de la concentration en noradrénaline chez les patients atteints de la maladie.11,12

  1. Ross, J. A. et al. Neurobiol Stress 2, 73–84 (2015).
  2. Adolfsson, R. et al. The British Journal of Psychiatry 135, 216–223 (1979).
  3. Vermeiren, Y. et al. Neurobiology of Aging 35, 2691–2700 (2014).
  4. Vermeiren, Y. et al. J. Alzheimers Dis. 41, 819–833 (2014).
  5. Elrod, R. et al. Am J Psychiatry 154, 25–30 (1997).
  6. Raskind, M. A. Archives of General Psychiatry 41, 343 (1984).

Un score multifactoriel

Le calcul du Noratest® repose sur un modèle mathématique de scoring conçu au regard de phénomènes physiopathologiques observés au cours de plusieurs études cliniques réalisées avec les Hôpitaux Universitaires Lariboisière, Saint-Louis, Fernand Widal et Saint-Eloi. Ces études ont mis en évidence des corrélations entre les concentrations des catécholamines plasmatiques, le score cognitif MMSE des patients Alzheimer et les biomarqueurs du LCR. Les méthodes de calcul du score Noratest® s’appuient sur ces résultats observés.

En plus des concentrations des trois catécholamines plasmatiques et du score MMSE, l’algorithme prend également en compte l’âge et le sexe des patients, qui sont des paramètres connus impliqués dans la prévalence de la maladie.13,14 Le modèle mathématique fournit un moyen rapide et simple d'identifier parmi les patients souffrant de troubles de la mémoire ceux dont la cause pathologique serait la MA.

  1. Ferretti, M. T. et al. Nat Rev Neurol 14, 457–469 (2018).
  2. Guerreiro, R. et al. Genome Med 7, 106 (2015).